Le processus de construction sociale des incertitudes et des risques en aménagement et urbanisme

img projet

Name of the project : Le processus de construction sociale des incertitudes et des risques en aménagement et urbanisme

Type of project : Internships

Summary:

L’impact sur l’environnement humain et naturel est un enjeu de plus en plus courant dans le processus de planification, réalisation et concertation des projets d’infrastructure et d’urbanisme. Cela touche les grands projets (LGV, autoroutes, grands stades…) mais aussi, et de plus en plus, les micro-projets (lotissement, ZAC, centre commercial). Un enjeu peut être érigé en risque par les associations, les habitants ou les élus locaux sur la base d’une connaissance fine du territoire et/ou d’études spécialisées et expertes.

Ce risque du projet pour l’environnement, notamment s’il va à l’encontre des textes réglementaires sur la protection de l’environnement, peut être utilisé par les acteurs pour s’opposer au projet lors du débat public ou de l’enquête publique ou à d’autres moments du processus de décision. Cette opposition peut faire annuler, reporter ou modifier le projet. Le recours gracieux ou contentieux est même de plus en plus fréquent, ce qui peut occasionner une incertitude ou un risque social, puis un risque de retard et un risque financier (pour le projet et la collectivité locale ou le maître d’ouvrage qui le pilotent).

Le processus de construction des enjeux de territoire en incertitude puis en risque (et par conséquent la construction d’une chaine d’incertitudes ou de risques : social puis politique puis financier…) nécessite d’être approfondi en raison de la multiplication des conflits fondés sur le risque, et des enjeux que cela pose en matière de concertation, de participation et de politiques publiques d’aménagement et de protection de l’environnement. Le cas de la construction de « faux-risques » assimilables à des fake news serait aussi à explorer.

Pour comprendre la construction du discours des acteurs opposés à un projet, et la construction des incertitudes et des risques, l’objet du stage est de réaliser une analyse textuelle des positions de ces acteurs (recherche d’occurrences de mots-clés par exemple) dans les registres de débat public, les rapports de l’enquête publique, de la concertation, la presse, etc. et de l’interpréter.

Cette recherche exploratoire a pour objet de déboucher sur l’étude d’un mode de représentation de la construction du risque, ce qui peut permettre de visualiser la façon dont un impact pressenti à un endroit de la concertation est transformé en risque.

Name of supervisor(s) : Geneviève Zembri-Mary (LATTS/UCP) et Catherine Domingues (LaSTIG/IGN)

Name of student(s): Daya Messaoudi

Start and end of the project : 16 April 2020 - 30 September 2020

Duration : 6 months